AVIS SUR LE PROJET D'ARRET D'EUREKA

- 2 mars 2001 -

 

Consulté ce jour sur le projet d'arrêt de publication d'Eurêka dans le cadre du Livre IV du Code du travail, le Comité d'entreprise rend un avis négatif. Il déplore l'incapacité de Bayard Presse à faire vivre un magazine scientifique qui fut pourtant un projet porté par

l'entreprise durant presque dix années avant le lancement d'Eurêka en 1995.

Eurêka voulait répondre à une impérieuse nécessité: la présence du groupe dans le domaine de la science, incontournable dans la société d'aujourd'hui. Mieux, il voulait toucher un public adulte, chaînon manquant dans le lectorat de BPSA, entre l'enfance et les seniors.

En arrêtant ce titre, l'entreprise scelle son échec sur ces deux objectifs.

 

Au delà, le C.E. tient à alerter la direction sur plusieurs points:

 

- La nécessité urgente de tirer les enseignements d’une série de lancements ratés durant ces dernières années et donc de revoir les processus qui encadrent la sortie d’un nouveau titre : la meilleure recette pour rater un lancement est bien celle qui a été mise en œuvre pour Eurêka. A savoir :  des changements successifs de responsables, notamment commerciaux, des changements de positionnement du titre, un manque de transparence vis-à-vis des équipes, un manque de contrôle et de réactivité en matière de recettes publicitaires et de ventes en kiosque.

 

- La nécessité d'atteindre de nouveaux publics dépassant le cœur de cible de Bayard Presse qui se condamne s’il se replie sans cesse sur ses fichiers existants.

 

- Et donc la nécessité pour Bayard Presse de maintenir un secteur « culture » actuellement en voie de disparition, en contradiction avec ce qu’indiquait à l’ensemble des salariés le projet d’entreprise 2010 : « La culture est facteur d’ouverture, d’intelligence et de discernement pour tous, elle concerne toute l’action éditoriale de l’entreprise. »

 

Le C.E. estime que la vente du fichier des abonnés d'Eurêka à Science et Vie est particulièrement dommageable, voire dangereuse, car elle peut obérer durablement tout projet existant ou à venir sur le créneau scientifique. Elle met aussi à la disposition de la concurrence un fichier sensible pour d’autres titres de Bayard (Phosphore, Okapi, Terre Sauvage, Images Doc etc.).

 

Enfin le C.E. tient à souligner le professionnalisme de l'équipe d'Eurêka  qui ne trouvera pas toujours la possibilité d'exercer ses compétences, dans un domaine aussi pointu, à l'intérieur de l'entreprise.

Le C.E. demande donc à la Direction de tout mettre en œuvre pour éviter ce gâchis

à la fois économique, professionnel et humain.

 

Cet avis est adopté par 7 voix pour, 2 abstentions (CFTC).