COMMUNIQUÉ

Le Syndicat général du Livre et de la Communication écrite (SGLCE) a tenu son XIIIe Congrès du 6 au 8 décembre 2001 à la Maison du Livre à Paris.

Alain GUINOT, secrétaire confédéral, et Michel MULLER, secrétaire général de la FILPAC, ont participé aux assises.

Les 107 délégués ont adopté unanimement l’ensemble des documents soumis à la discussion.

Ils se sont notamment accordés sur une résolution fixant les axes revendicatifs retenus et ont décidé d’intensifier les efforts autour de l’objectif du SGLCE de construire un syndicat unitaire de la communication écrite de la région parisienne avec les autres organisations syndicales du Livre parisien.

Ce congrès sera marqué en particulier par la décision de réunir au sein du SGLCE les syndiqués ouvriers et employés des industries graphiques. Qualifiée d’historique, cette initiative s’inscrit comme une étape importante, sinon décisive, dans la concrétisation de l’objectif unitaire.

Les délégués ont manifesté avec dynamisme une volonté d’action résolue pour imposer les revendications, s’opposer aux restructurations industrielles et sociales en cours dans les secteurs de la presse et du labeur, favoriser des mesures confortant le développement de la communication écrite, son pluralisme d’expression et son système démocratique de distribution.

Pour exprimer son engagement dans l’action pour la libération de Mumia Abu Jamal condamné à mort injustement par la justice américaine, le congrès lui a décerné le titre d’adhérent d’honneur.

La commission exécutive élue a procédé à la mise en place du bureau syndical et du secrétariat composé de Marc NORGUEZ, secrétaire général, Jean BELLIER, Guillaume THOMAS FLORÈS, Jean-Philippe MARÉCHAL et Jean-François ROPERT.

Paris, le 9 décembre 2001