AP

lundi 17 septembre 2001, 13h01

La riposte aux attentats est ''nécessaire'', selon le PS

PARIS (AP) -- La riposte aux attentats qui ont frappé les Etats-Unis ''est nécessaire'', a estimé lundi le porte-parole du Parti socialiste Vincent Peillon, soulignant que la solidarité de la France aux Américains est ''entière'' et ''ne se marchande pas''.

Reste que la ''nature'' de cette riposte ''pose question'', a-t-il souligné lors du point-presse hebdomadaire du PS à Paris. ''La seule véritable question (...) est celle de l'efficacité de cette riposte'', a-t-il précisé.

Selon Vincent Peillon, il est en effet ''absolument essentiel de faire en sorte que de tels événements ne puissent pas se reproduire'', et ''cela suppose de trouver les réponses appropriées''.

En tout état de cause, ''nous ne sommes pas en guerre -c'est absolument évident- contre le monde arabo-musulman, ou contre l'Islam'', a tenu à rappeler M. Peillon. ''Nous sommes en guerre contre les terroristes''.

Au-delà de la réaction militaire, le porte-parole du PS a par ailleurs estimé qu'il faudrait désormais ''s'attaquer à un certain nombre de problèmes (...) à l'égard desquels nous avons été trop complaisants''.

Il a notamment évoqué la coopération judiciaire et policière internationale, jugée ''insatisfaisante'', ou la lutte ''contre les centres off-shore, paradis fiscaux, territoires non coopératifs au sens large''.

Ces derniers ''abritent ces groupes terroristes, et avec eux souvent des mafias et des trafiquants par exemple de drogue'', et doivent donc être selon lui ''davantage contrôlés, et à terme éradiqués''.