Réguler Internet

L’action des associations antiracistes et de la justice françaises a payé : après neuf mois de refus catégorique, le fournisseur d’accès américain Yahoo a finalement décidé de supprimer la vente aux enchères de reliques nazies sur Internet.

Il s’est même engagé à appliquer cette décision à tous les objets pouvant inciter à la haine raciale.

Ainsi commence à s’affirmer le principe de responsabilité déjà précisé lors du vote de la Loi du 1er août 2000 pour les créateurs de contenus sur le réseau des réseaux. La liberté d’expression et de transaction ne doit pas porter atteinte aux droits de l’homme. Les fournisseurs d’accès ne peuvent pas s’exonérer de la responsabilité des contenus qu’ils abritent lorsque la justice s’est prononcée.

Le futur projet de loi sur la société de l’information, annoncé par le gouvernement, devra préciser et renforcer ces mesures de régulation au niveau européen et international.

Henri Weber, Secrétaire National à la Culture et aux Médias
et
Patrick Bloche,Responsable national aux Nouvelles Technologies